Copyright 2012


Le travail de Sandrine Morgante se compose de dessins, peintures, projections vidéo et écritures. Il se base sur des objets aussi divers que la lettre d’un amant, des scènes passionnées issues de films d’auteurs, ou des instants vidéo trouvés sur le web, ou, plus récemment, le roman Infinite Jest.

Chacun de ces «objets» est choisi pour sa forte charge émotive et son lien avec l’expression verbale. Dans certains cas, il s’agit d’oeuvres d’auteurs ayant eu un grand retentissement et dont l’impact collectif est incontestable. Dans d’autres cas, il s’agit de petites manifestations esthétiques sujettes à l’oubli et conservées précieusement par l’artiste.

Dans tous les cas, le travail de l’artiste s’attache à en exacerber les constituants émotifs et significatifs en amplifiant le geste, la durée, le format, le mécanisme interne, ou en changeant la matérialité. Les transformations opérées vont parfois jusqu’à l’abstraction pour rappeler l’importance du point de vue et de l’interprétation.

Le résultat est une oeuvre multimédia qui rejoue l’élément analysé dans un temps autre, pour un récit autre.
Les oeuvres de Sandrine Morgante suggèrent que le sentimentalisme joue un rôle dans l’altération d’une vision et dans la confusion des pensées. Les nœuds, réseaux de lignes, taches et matières agrandies évoquent la circulation excessive d’une imagination émue.

Sandrine Morgante 's work is made of drawings, paintings, video installation and graphics. Her work is based on an eclectic variety of material such as a lover’s letter, scenes from well-known movies, excerpts from amateur videos found on the web and finally the novel Infinite Jest.
Such source are chosen because of the hight emotional content and its link to verbal expression.
At times, her work draws on famous master pieces which have had a collective impact. At others, it involves little unknown « aesthetic manifestations» drowned in a huge flow of informations.
In each case, the artist's work consists of the amplification of the emotional elements in her source through an an exacerbation of gesture, duration, size and internal structure, or through a modification of their material.

It ultimately results in a multimedia artwork which ‘replays’ each element in a different time, a different narrative in such a way that the viewer can appropriate it on a personal level.

Sandrine Morgante's work suggests that sentimentality plays a role in affecting vision and thought. Bows, knots, drawn networks, spots and scribbles evoke the excessive movements of a troubled mind.